De la Rome Antique à Franconi

De la Rome Antique à Franconi

Les origines du cirque

Si c’est dans les jeux antiques romains et les spectacles de troubadours du Moyen Âge que l’on trouve les origines profondes du cirque, c’est durant la seconde moitié du XVIIIe siècle que des spectateurs peuvent assister à la toute première représentation du cirque dit moderne. L’événement se passe à Londres et il est organisé le 7 avril 1768 par Philip Astley, un célèbre écuyer anglais. Celui-ci revient d’Amérique et a décidé de devenir entrepreneur de spectacles équestres, qu’il met en scène au sein de son école baptisée la Philip Astley’s riding school. Le théâtre d’exercices équestres et de jeux d’adresse abrite une piste circulaire qui permet de tenir les chevaux depuis le centre. Le spectacle est composé de numéros d’acrobaties avec des chevaux.

De Astley à Franconi

Dans un second temps, Astley monte l’Astley’s Amphitheatre, qui remporte un succès tel qu’il est célèbre jusqu’à l’outre-Manche et que le roi Louis XV l’invite à venir en France. Il s’établit dans le manège de Razade, l’écuyer du roi de Sardaigne, rue des Vieilles Tuileries, et achète un grand terrain rue du Faubourg du Temple. C’est là que naît en 1783 l’Amphithéâtre anglais : il s’agit d’une salle ronde bordée de deux rangées de loges, qui accueille durant les hivers des spectacles d’exercices de manège et des tours sérieux comme drôles. La salle est éclairée de deux mille bougies.

Au cours des spectacles, on pouvait admirer le fils Astley danser le menuet de Devonshire sur des chevaux lancés au galop. On voyait également le cheval qui s’assied comme un chien, celui qui rapporte, une bataille entre un tailleur anglais et son cheval, un numéro d’équilibriste, un personnage de la troupe des parades faire un numéro d’agilité, et une fillette de trois ans et demi effectuer un numéro au piano. À l’époque, les places coûtaient 12 sol au parterre, 1 livre 10 sol aux secondes loges et 3 livres aux premières.

Pendant plusieurs années, le manège ferme puis rouvre, ferme encore pour rouvrir en 1988 avec le fils Astley à la direction. Bientôt celui-ci s’associe avec Franconi père, et ensemble ils donnent des représentations. Finalement, l’Amphithéâtre anglais est repris par la famille Franconi en 1807.

Le cirque au début du XIXe siècle

C’est avec les premières vagues de colonisation en Allemagne et en France qu’arrivent les premiers animaux sauvages dans les cirques. L’écuyer Henri Martin crée en 1819 le domptage : selon la tradition, il soumet un tigre en usant d’une méthode mêlant douceur et violence. Anselme-Pierre Loyal était à l’époque le présentateur des spectacles de cirque ; il annonçait notamment des numéros de clowns. Le nom de Monsieur Loyal est célèbre dans le monde du cirque et de l’équitation : il est devenu synonyme de maître de piste.