Le Cirque Pinder

Le Cirque Pinder

La naissance du cirque Pinder

Fondé au Royaume-Uni en 1854 par les frères William et Georges Pinder, deux spécialistes de l’art équestre, le cirque Pinder est un cirque traditionnel français. Il porte à l’origine le nom de cirque Britannia en référence au navire dont les voiles sont utilisées pour réaliser le chapiteau.

À sa création, le cirque tourne d’abord sur l’Angleterre. Mais la concurrence farouche contraint les frères à s’expatrier au printemps 1868 en Hollande avec leur cirque. À l’automne, ce sont les routes de France qu’ils parcourent, puis l’année suivante, ils repartent pour l’Angleterre. Ils se partagent ainsi la France et l’Angleterre, alternant les tournées, jusqu’en 1904, année où Arthur Pinder, fils de William Pinder et directeur du cirque, décide de rester définitivement en France.

La reprise par Charles Spiessert

Quatre ans après la mort d’Arthur, en 1928, Charles Spiessert, un descendant de forains hongrois, rachète le matériel du chapiteau et les animaux du cirque. Il modernise le cirque et privilégie des numéros de qualité. Il achète en 1932 une propriété près de Tours où il établit la base arrière du cirque. Après la guerre, le Cirque Pinder remporte un vif succès grâce à ses spectacles grandioses et sa collaboration avec les jeux radiophoniques et l’ORTF. Il porte même le nom de cirque Pinder-ORTF dans les années 60 et accueille la célèbre émission La Piste aux Étoiles lorsque le tournage ne se fait pas au Cirque d’Hiver. Au décès de Charles Spiessert en 1971, ses enfants tentent de reprendre l’entreprise mais le cirque traverse alors une grave crise et ils le revendent à Jean Richard.

Le Cirque Pinder sous Jean Richard

Célèbre comédien, Jean Richard le rebaptise le cirque Pinder Jean Richard dès 1972. Il connait rapidement des difficultés :

  • En 1973, un grave accident de la route le touche.
  • Le cirque connait des difficultés financières.
  • Jean Richard a du mal à gérer l’ensemble de ses affaires : il possède alors La Mer de sable, le Cirque Jean Richard et le Nouvel Hippodrome de Paris et continue de tourner, notamment dans la série Les Enquêtes du Commissaire Maigret.

En 1983, il revend les Cirques Pinder et Jean Richard à Gilbert Edelstein.

Le Cirque Pinder sous la direction de la famille Edelstein

Ancien collaborateur de Jean Richard, Gilbert Edelstein connait déjà le Cirque Pinder pour en avoir assuré la promotion. Il réorganise et modernise le cirque avec l’aide de son épouse et en quelques années le Cirque Pinder renoue avec le succès et la rentabilité. Il devient même la première entreprise itinérante de cirque de France et d’Europe. À l’heure actuelle, c’est leur fils Frédéric qui assure la direction du Cirque, leur fille Sophie s’occupant de la direction artistique.