Les dompteurs

L’arrivée du domptage dans le cirque

Si les débuts du cirque sont marqués par les numéros équestres et le dressage des chevaux, au fil du temps, on voit arriver dès le XVIIIe siècle des animaux sauvages dans les numéros. Les dompteurs présentent de grands félins, tels que des lions, des tigres et des panthères, quelquefois, des ours, des hyènes ou des loups.

Les dompteurs célèbres

  • Henri Martin est un célèbre dompteur marseillais qui a été l’un des premiers dompteurs de fauves. Il est entré en 1819 dans la cage de ménagerie foraine néerlandaise Van Aken où se trouvait le tigre Atyr. Engagé par les frères Franconi, il présente des félins dès les années 30 derrière un treillage placé sur le devant de la scène.
  • François Bidel constitue une ménagère hétéroclite dans la seconde moitié du XIXe siècle : on y trouve des félins, mais aussi des singes, des boas ou des caïmans. Il est le premier à présenter ses numéros en cage centrale.
  • Wolgang Holzmaïr est un des plus grand dompteurs de lions du XXe siècle. Il a travaillé chez Barnum, aux cirques Jean Richard, Amar et Pinder. Gilbert Edelstein déclare que son numéro de domptage d’une horde de vingt-deux lions en fait un des plus grands dompteurs de l’histoire.