Les formations aux métiers du cirque

Les formations aux métiers du cirque

Même si de nombreux artistes ont été formés sur le terrain, il existe aujourd’hui en France plusieurs formations aux métiers du cirque qui permettent aux amateurs de spectacles circassiens de se préparer à vivre de leur passion.

Les formations et diplômes

  • Le BATC, Brevet artistique des Techniques du Cirque.
  • Le BIAC ou Brevet d’initiateur aux arts du cirque.
  • Les BISAC, Brevets de spécialisation aux arts du cirque, cirque adapté.
  • Les BDPJEPS « activités du cirque » qui sont des diplômes d’état d’animateurs.
  • Le DNSP, diplôme national supérieur professionnel d’artiste de cirque.
  • Les casses préparatoires aux métiers des arts du cirque.
  • Les stages et formations artistiques touchant à la sécurité, la santé, la pédagogie, et l’aspect administratif du cirque.

Les écoles de cirque

Si la Fédération Française des Écoles de Cirque regroupe plus de cent cinquante établissements, le Ministère de l’Éducation nationale n’en reconnaît qu’une partie et notamment :

  • Le Centre national des arts du cirque : Créé en 1984, l’établissement dispense une formation sur trois ans en collaboration avec l’École nationale des arts du cirque de Rosny-sous-Bois. Elle peut être précédée d’une année probatoire supérieure. Au terme du cursus, un diplôme national supérieur professionnel d’artiste de cirque est délivré.
  • L’académie Fratellini : Fondée en 2003 à Saint-Denis, l’Académie des Arts du cirque Annie Fratellini remplace l’École de cirque créée par Annie Fratellini en 1974. Composée de deux chapiteaux, elle s’étend sur plus de cinq mille mètres carrés et accueille une école supérieure ainsi qu’un centre de création et de diffusion. Elle délivre au terme de la formation un diplôme national supérieur professionnel d’artiste de cirque.
  • L’École Nationale de Cirque de Rosny-sous-Bois : L’École Nationale de Cirque de Rosny-sous-Bois est créée en 1991 sous l’impulsion de Bernard Turin qu’il dirige, conjointement avec le CNAC. En 1994, il cède la direction de l’école à Anny Goyer qui le seconde depuis les débuts. La formation débouche sur l’obtention d’un BATC.